Promenade de blog en blog : Mitsouko vous emmène chez maîtresse Séverine

Rallye rentrée

Rentrée 2015

Mitsouko a fait quelques achats fluos, et participe au rallye-lien de la CPB :

maloti10

cartable SevOVbIBHJqKFMt1HELNby0aQ3bI6M@197x195

Si comme moi, vous courez après le temps pour trouver des idées, des documents et des ressources, je vous invite à aller fouiller dans le cartable de Séverine – mais je pense que vous connaissez déjà ce blog incontournable. Ses partages sont généreux à plus d’un titre : elle propose un nombre impressionnant de documents dans toutes les disciplines, a recensé beaucoup de sites intéressants, a testé beaucoup d’outils pédagogiques, mais en plus elle a créé et publié un outil au service de la maîtrise de la langue ! J’aime beaucoup ses propositions d’adaptation d’albums en pièces de théâtre. C’est un créneau auquel on ne pense pas toujours, alors que les élèves adorent.

Bref, prenez le temps d’aller visiter ce blog d’une maîtresse artiste et créative !

Wkt9gc91v8R8Jp2qsTZ4dVcL86g

Et si vous voulez découvrir la présentation du  blog de Mitsouko par Romy, c’est par là :

le petit coin de partage de Romy

Break !

valise-recitpresco-clr

Je laisse le blog en chantier pour quelques jours, je pars en vacances, loin de l’ordinateur et en oubliant que la rentrée approche …

Profitez bien de ce mois d’août !

A bientôt avec des nouveautés …

 

LA tarte inratable !

Je fais et refais cette tarte dès les vacances d’été, inlassablement, ou lorsque j’ai du monde, c’est devenu un des mes classiques. Cette tarte fait l’unanimité à chaque fois. Elle est très facile, se prépare à l’avance, et peut être réalisée avec des ingrédients du placard … je vous le dis, c’est la BEST !

Tarte abricots amande et lavande

Ingrédients :

(pour un moule rond de 26 à 28 cm de Ø)

  • 18 biscuits cuillère
  • une grosse boîte d’abricots au sirop
  • 1 c. à s. de farine
  • 2 gros œufs (ou 3 petits)
  • 1 c. à s. de fructose (ou sucre en poudre)
  • 3 c. à s. de poudre d’amande
  • quelques gouttes d’amande amère (facultatif)
  • quelques fleurs de lavande (facultatif)

Montage photos_tarte_abricots

  1. Verser le sirop dans une casserole pour faire infuser les fleurs de lavande dedans, couper au frémissement du sirop, et laisser refroidir.
  2. Tapisser le fond du moule avec les biscuits cuillère (je n’hésite pas à appuyer un peu pour qu’ils se calent).
  3. Séparer les blancs des jaunes, et réserver les blancs au frais. Battre les jaunes avec le fructose (ou le sucre), ajouter la poudre d’amande, et quelques gouttes d’amande amère (si vous voulez renforcer la saveur), ajouter la farine, et rendre le tout bien homogène. Préchauffer le four à 180° (tout est question de four !)
  4. Verser petit à petit le sirop sur les biscuits, pour les ramollir. Ils doivent être imbibés, mais pas noyés dans le sirop ! Verser le sirop restant avec le mélange de pâte, et remuer.
  5. Battre les blancs en neige ferme, et les incorporer délicatement au mélange précédent. Verser cet appareil sur les biscuits.
  6. Il ne reste qu’à disposer harmonieusement les demi-abricots égouttés sur la crème aux amandes, et à enfourner  30 à 35 minutes.

Cette tarte peut se manger tiède, ou sortie du réfrigérateur. On peut l’accompagner d’une boule de glace à la vanille, la saupoudrer d’un nuage de sucre glace …

Ayant réalisé de la confiture d’abricot avec des fleurs de mon pied de lavande, j’ai revisité cette recette en faisant la même chose avec le sirop des fruits, c’est tout-à-fait facultatif. Moi, j’adore ça ! J’ai également adapté en changeant pour des poires au sirop, et une crème amande vanillée … un pur régal !

Le fructose remplace le sucre en apportant moins de calories, et la pâte biscuitée est moins riche qu’une pâte feuilletée, ou brisée, au beurre. C’est donc un dessert très raisonnable …

 

Mon été ‘Kandinsky’ haut en couleurs

Visuel_ete_Kandinsky

J’affectionne particulièrement ce peintre, aussi lorsque je suis tombée sur cet imprimé, ça a fait TILT ! J’ai vite calculé le métrage nécessaire pour une petite robe d’été. 

Cela faisait longtemps que l’envie de me remettre à la couture me taraudait … j’ai profité d’un après-midi, seule au calme, pour m’y remettre, j’avais très peur de rater, et de gâcher ce joli tissu. Le patron est un mélange entre deux créations remontant à au moins dix ans ! Petit à petit, j’ai repris mes marques, les gestes sont revenus, les réglages de points, la finition en double-surpîquage … et le plaisir de voir un vêtement émerger sous mes doigts ! C’est une petite robe toute simple, sans prétention, tout est dans l’imprimé. Elle va rejoindre ma valise pour quelques jours de vacances.

Le petit ‘plus’, c’est d’avoir trouvé ces jolies spartiates, pas moins colorées et dans la même veine inspiratrice. 

Étiquettes pour les casiers cartonnés

 

flyt-range-revues__18520_PE103469_S4

IMG_20140829_163709_1 - Copie

Quand tous vos beaux documents ont été exploités, qu’en faites-vous ? Vous les rangez … c’est parfait ! Sauf, qu’on ne tient cette belle rigueur qu’un temps. Malgré mes bonnes résolutions, je finis par les entasser sur mon bureau en attendant de les trier …

L’an dernier, j’ai posé sur un rebord de fenêtre les casiers cartonnés que j’avais, et après chaque utilisation, je classais les documents en attente de traitement. Ensuite, quand j’en avais le temps, je prenais un casier et je remettais les fiches en place.

Pour m’y retrouver, j’ai réalisé ces étiquettes. Plastifiées, je les ai collées sur le petit côté des casiers – casiers FLYT chez ikea, 1.49€/5 pièces).

Les boîtiers étant larges, j’y mets aussi les livrets pédagogiques utilisés fréquemment. On peut se servir de grandes enveloppes kraft (pour les étiquettes individuelles de sortie par exemple), de pochettes en polypropylène, d’intercalaires épais, pour séparer les feuilles (« à corriger »/ »à rendre ») …

Super recette ! Brioche sur « poolish »

Magnifique ! Et quelle bonne odeur de boulangerie ! A refaire !

Bon … la seconde a été refaite en moins de 24 h !!! Et, elle n’a même pas eu le temps de refroidir !

J’ai préparé la pâte avec ma vieille machine à pain M******x, mais aussi avec mon nouveau cuisine companion !

Super recette !

Ingrédients

Ces proportions sont pour 1 grosse tresse, ou 2 petites

380 g de farine

150 ml de lait

1 pincée de levure de boulangerie lyophilisée (déshydratée)

3 jaunes d’œufs

1/2 cuillère à café de sel

70 g de beurre

2 sachets de sucre vanillé

quelques gouttes d’arôme naturel ou de fleur d’oranger (facultatif)

3 cuillères à soupe de sucre en grains

Pour la poolish (à préparer 12 h à l’avance), mélanger :

130 g de farine T45

150 ml de lait

une bonne pincée de levure déshydratée

Laisser reposer à température en couvrant d’un linge propre.

Pour la brioche proprement dite :

Dans la cuve du robot, ou une jatte, verser la poolish, et ajouter 250 g de farine T45

1/2 cuillère à café de levure de boulangerie déshydratée

35 g de sucre (ou plus si vous aimez bien sucré)

les 3 jaunes d’œufs

70 g de beurre très mou

1 cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger

1 cuillère à café de vinaigre de vin (ou de jus de citron)

le sel

Pétrir les ingrédients jusqu’à obtenir une belle pâte homogène et souple.

A la machine à pain, j’utilise un programme ‘pâte seule’, sans cuisson, mais avec un temps de pousse.

Au cuisine companion, j’utilise le programme P1, je laisse le pâton dans la cuve pour le temps de pose qui suit la sonnerie (40 min.)

Quand la pâte est prête, fariner un plan de travail, préparer des boudins en fonction du nombre de tresses à réaliser. J’ai une préférence pour la tresse unique, qui devient vraiment spectaculaire !

Poser la tresse sur une plaque avec une feuille de papier sulfurisé et à l’abri des courants d’air pendant 40 minutes. Préchauffer le four à 200°, badigeonner de lait et saupoudrer de perles de sucre. Enfourner 10 minutes à 200°, puis baisser à 180° et laisser à nouveau 10 minutes (la brioche dore assez vite, il faut surveiller).

Visuel brioche_tressee

Tableau des nombres : mémo individuel

Visuel_tabl_nbs_memo

Voici le tableau des nombres de 0 à 109, destiné à être consigné dans le cahier « mémo-outil » de maths et géométrie (format 17 x 22).

La police contourée permet de faire repasser en couleur les chiffres selon le code couleur que l’on a adopté.

Utilisant les jetons et les boîtes de Picbille, pour les manipulations initiales et la construction de la dizaine, mes élèves repasseront donc en bleu tout ce qui est à droite -position des unités, en jaune les chiffres des dizaines.

Affichage des familles des nombres

Visuel familles nbs

L’image et le titre sont assez éloquents. Je plastifie ces fiches A4 et je les fixe à la gomme adhésive au fur et à mesure des avancées de la classe. Les élèves s’y réfèrent bien lorsqu’ils en ont besoin, surtout quand nous abordons  70 et 90 dont les noms sont un peu durs à mémoriser … Les couleurs des pastilles servent dans l’un des exercices du centième jour.


 

Ma file numérique

En classe, nous travaillons les nombres sur une file numérique inspirée de « la corde à linge » d’ERMEL.

Après avoir testé les fils de laine, la ficelle … qui se détendent inmanquablement, j’avais pensé me procurer un fil à linge basique qui ne s’allongerait pas. J’avoue que cela m’emballait assez moyennement !

Et puis, Eureka ! Vive Ikéa ! En y faisant mes achats je suis tombée sur les câbles pour rideaux et leurs petites pincettes sur crochets :

sYdfUjLnA0OIEYdfPe3Byb8bReA@250x142

EUeABROYD6FdnxIxYklTAa_xkKg@250x110

24 crochets à pince 2.99€  &  câble de 5 mètres 9.99€

Une petite visite des services techniques et voilà : 5 mètres de câble pour un affichage modulable ! Rien n’a bougé depuis 11 ans, nickel ! Esthétiquement top, exploitable à mort, résistant … la vie est belle ! Mes collègues l’ont toutes adopté, ça fait plaisir !

On peut retourner les cartes, les mélanger avant la classe pour faire réagir les élèves – ou pas ! , avec les pinces à linge, on marque les cartes pour compter de 2 en 2, 5 en 5, 10 en 10 etc … (bonds de sauterelle, grenouille et lapin pour nous).

Notre carte de la France y est même suspendue ! On peut y placer les productions artistiques … enfin bref ! Sur ce coup là, je suis très contente d’avoir trouvé ça, car pour ne rien gâcher, ce n’est pas la ruine.

 

J’ai utilisé ce fichier pour réaliser des cartes manipulables sur le câble, mais aussi en mettant les bandes les unes au bout des autres pour réaliser une très grande file linéaire que j’ai accrochée tout en haut d’un mur afin qu’elle soit bien visible.

 

Une place pour chaque chose

Petit temps de rangement … et d’organisation.

Les meubles de ma salle de bain sont étroits, le problème est d’arriver à attraper ce qui se trouve à l’arrière des étagères, surtout celles du haut …

J’ai trouvé ces petits paniers qui logent de plusieurs façons à l’intérieur de ces meubles, je suis super contente ! J’ai préparé des étiquettes pour que tout le monde s’y retrouve et trouve ce qu’il cherche.

Version modifiable pour adapter à vos besoins en cliquant sur ce bouton